La Roche-sur-Yon : au Dojang, l'art martial érigé en école de vie

Samuel Dadié, maître de taekwondo, accueille petits et grands dans son Dojang. Sa salle est un vrai petit paradis pour les amoureux d'arts martiaux.


Vous connaissez sûrement la signification de Dojo, mais connaissez-vous le Dojang ? Ce mot coréen désignant la salle d’entrainement regroupe toutes les pratiques d’arts martiaux. Pour renouer avec cette tradition asiatique, le maître Samuel Dadié a donc construit son propre Dojang en terres yonnaises. Avec une salle de 110 mètres carré, équipée de sacs de frappe et de cibles à uppercut, tout est réuni pour découvrir ou parfaire ses techniques de combat.



« J’ai découvert le Taekwondo en Côte d’Ivoire »

C’est en Afrique, et plus précisément en Côte d’Ivoire, dans son pays d’origine, que Samuel Dadié a découvert la pratique coréenne du taekwondo. « J’ai découvert le Taekwondo à 6 ans en Côte d’ivoire. Tout de suite, j’ai été impressionné par les coups de pied qui étaient très spectaculaires », explique le maître yonnais.

Après un perfectionnement en Corée du Sud en 2015, Samuel Dadié est aujourd’hui 5e dan de taekwondo et participe également au développement du taekwondo handisport au près de la Fédération française. Un touche-à-tout qui souhaite surtout transmettre sa passion pour l’art martial.


Une diversité de pratiquants

Ouvert depuis novembre 2020, le maître Samuel Dadié compte aujourd’hui une centaine de pratiquants dans son Dojang. « Ici, j’accueille tout le monde ! Je m’occupe aussi bien d’enfants de 3 ans, de jeunes à mobilité réduite, que d’adultes qui ont des problèmes de stress et de colère », détaille maître Dadié.

Avec une médaille de bronze de la Française Althéa Laurin aux Jeux de Tokyo, le Yonnais espère également voir l’arrivée de nouveaux pratiquants pour la rentrée. « En France, on pense souvent qu’il n’existe que le judo en art martial. Mais il en existe plein d’autres avec d’autres bienfaits ! », insiste Samuel.


» Une école de vie «

Ici, au Dojang, le maître Samuel Dadié souhaite avant tout transmettre la spiritualité des arts martiaux. « Au taekwondo, il n’y a pas que la force physique, on cherche la force l’intérieure. Ici, on est là pour apporter ce plus aux gens pour réveiller tout ce qu’il y a de positif en eux. En fait, les arts martiaux sont une école de vie ».

Pour la rentrée, le maître Yonnais invite donc les parents à lancer leurs enfants dans la pratique du Taekondo. « Les parents voient souvent la transformation de leur enfant au-delà de la salle et ils voient la différence à l’école. L’enfant se transforme positivement avec les arts martiaux. »

Contact : Samuel Dadié au 06 78 11 87 83.


Pour retrouver l'article original, suivez ce lien : https://actu.fr/pays-de-la-loire/la-roche-sur-yon_85191/la-roche-sur-yon-au-dojang-lart-martial-erige-en-ecole-de-vie_44337727.html


Un grand merci au Journal du Pays Yonnais pour cet article et leur soutien !





30 vues0 commentaire